Préservation hydrologique et écologique de tourbières

Un bien commun à préserver !

 

Partenaires

Ce projet est mené avec le concours financier de :

  Conseil Général de la Lozère

Contexte

La restauration et la gestion durable de tourbières sont au cœur de ce projet inscrit dans le cadre de l’appel à projets permanent du Massif central « Biodiversité des tourbières ». Initié en 2016, il s’appuie sur les différents travaux de connaissance menés en Lozère sur les milieux tourbeux (inventaires de zones humides et tourbières, actualisation et synthèse départementale des données, fiches statistiques sur les massifs à tourbières…) et sur les expériences de gestion durable du Cen Lozère, menées dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature et dans le cadre des missions du service SAGNE 48, la cellule d’assistance technique « Zones humides » sur le bassin Adour-Garonne du département.

Objectifs

A travers leurs fonctionnalités (ressource en eau, espaces naturels, réservoirs de biodiversité…), les systèmes tourbeux représentent un véritable bien commun et leur préservation constitue un enjeu collectif. Les actions proposées visent à :

  • préserver la diversité biologique des têtes de bassin et des sites à forts enjeux patrimoniaux,
  • préserver et améliorer la fonctionnalité hydrologique et écologique de tourbières,
  • accompagner et faciliter les échanges d’expériences,
  • mutualiser les expériences et partager les connaissances.

Déroulement

Programme en 2 phases.

Le premier volet, réalisé en 2016 et 2017, a permis :

  • la réalisation d’études préalables à des actions de préservation et de restauration, sur le territoire du Syndicat mixte Lot Dourdou.
  • la mise en oeuvre de partenariats avec les acteurs du locaux (conventions) afin d’initier une gestion concertée des sites et envisager des travaux de restauration.
  • le suivi des tourbières ayant fait l’objet de travaux de restauration dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature 3 afin de pérenniser la gestion mise en œuvre, conforter l’accompagnement des éleveurs partenaires et développer les retours d’expériences.
  • des actions d’information et de sensibilisation aux enjeux liés à la préservation des tourbières, visant leur appropriation par les acteurs du territoire en tant que patrimoine naturel, paysager et culturel collectif.

 

La seconde phase, initiée en 2018, s’attache à la mise en œuvre effective des actions de restauration et de gestion avec :

  • l’accompagnement des gestionnaires sur les sites en convention de gestion.
  • la définition technique précise des travaux et leur chiffrage financier et un appui aux gestionnaires pour leur réalisation.
  • une coordination avec le Syndicat mixte Lot Dourdou, structure animatrice du SAGE Lot amont, pour la mise en œuvre des travaux http://www.lot-amont.net/
  • des actions de formations et d’information auprès de différents publics (élus, forestiers, éleveurs,  futurs gestionnaires et grand public) pour une prise en compte accrue et partagée des enjeux de préservation des tourbières.
  • la participation aux réunions et ateliers dont le pôle-relais tourbières assure la coordination à l’échelle du Massif central, pour partager et mutualiser les connaissances.

 

Principaux résultats au 31/12/2018

Études et gestion sur le bassin versant Adour-Garonne

  • 15 sites identifiés, 28 gestionnaires contactés, 12 notices de gestion, 167 hectares étudiés
  • 6 conventions de partenariat, 8 nouveaux sites intégrés au réseau SAGNE 48
  • Surface conventionnée : 100 ha dont 46 ha de milieux tourbeux

  • études écologiques et fonctionnelles complémentaires réalisées sur 4 sites afin de préciser les enjeux écologiques et de restauration
  • programmation de travaux et d’aménagements dédiés à la restauration sur 7 sites et mise en place de suivis,
  • actions complémentaires du service SAGNE 48 : vie du réseau (contacts et échanges avec les adhérents, suivis des sites, communication et information, animations…) ; visites-conseils ; appui aux structures pour une coordination en faveur des zones humides ; échanges avec les réseaux de gestionnaires zones humides (cellules d’assistance technique zones humides ; réseau CEN etc.).

 

 

 

Ils ont participé à cette phase d’étude (merci à tous !) :

 

Études et gestion sur le bassin versant Loire-Bretagne

  • entretiens avec les éleveurs partenaires dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature et renouvellement de 10 conventions de gestion.
  • suivis des sites et analyse des données botaniques en lien avec la gestion et les travaux réalisés (partenariat SupAgro Florac dans le cadre d’un projet tutoré).
  • retours d’expériences et fiches de synthèse sur 6 sites.

 

Partage des connaissances à l’échelle du Massif central et coordination

  • partage des connaissances, mutualisation méthodologique, réunions, échanges techniques avec le Pôle relais Tourbières et l’ensemble des partenaires de l’appel à projets.
  • coordination avec les acteurs locaux et régionaux (Syndicat mixte Lot Dourdou, CEN Auvergne, Civam Empreinte, Parc naturel régional Aubrac, communauté de communes Hautes Terres de l’Aubrac/Natura 2000, CRPF et ONF, REEL …) dans le cadre des projets mis en œuvre ou en cours (travaux, formations, sensibilisation etc.).

Formation, sensibilisation et information

Information et formation des gestionnaires :

  • 4 sessions techniques pour les éleveurs et 4 interventions auprès d’étudiants en formation agricole.
  • 1 formation à destination des forestiers.
  • 120 gestionnaires ou futurs gestionnaires ont participé à une session de formation ou une rencontre technique depuis 2016.

Grand public :

  • mise en œuvre d’un projet pédagogique porté par l’ALEPE,  associant scolaires, habitants et autres acteurs locaux.
  • 9 sorties de découverte et chantiers participatifs complémentaires sur des tourbières du réseau SAGNE 48.
  • 1 conférence pour la Société des Lettres.
  • Plus de 310 personnes ont participé aux animations proposées dans le cadre du programme.

Rendez-vous très bientôt pour de nouvelles sorties et partages d’infos !